Monsieur Fostier et les ahuris

Publié le par PS Charleville

Monsieur Fostier, chef de file de l’UMP au conseil municipal de Charleville-Mézières et soutien de Bérengère Poletti, a-t-l perdu la raison ?

Sur son site internet, il parle de la Ministre de la Justice en ces termes :
"Elle est un exemple, que je préfère aux ahuris encapuchonnés que chouchoutent les médias et qu'encense la gauche bien pensante."

« Ahuris encapuchonnés » : vous avez bien lu. Mais de qui s’agit-il ?

Est-ce ainsi que Monsieur Fostier parle des jeunes, des animateurs dans les quartiers qui, comme à la Ronde-Couture, donnent une image positive de la France, se démènent pour sortir les quartiers de la galère ? Est-ce ainsi qu’il rabaisse les plus démunis, les plus fragiles ?

Monsieur Fostier ne fait que reprendre les paroles d’un autre.

Suite à un déplacement de Ségolène Royal avec le Parlement des Banlieues, (un collectif d’associations de quartiers), Xavier Darcos, actuel Ministre de l’Education, avait eu ce jugement « Il faut la voir [Ségolène Royal], devant deux ou trois ahuris de banlieue, tatoués et encapuchonnés, genre Nique Ta Mère, leur annoncer d’un ton sirupeux et angélique : «vous n’êtes pas un problème, vous êtes une partie de la solution».

C’est donc de cette façon que la droite parle des habitants des quartiers populaires ! L’exemple, il est vrai,  vient du sommet de l’Etat, avec un Président adepte du « nettoyage au karcher ».

Cette discrimination qui conduit à dresser une partie des Français les uns contre les autres, est du racisme à peine déguisé. C’est bien sûr un moyen de récupérer les voix d’extrême-droite.
 

Pour les socialistes, les citoyens, tous les citoyens, sont une partie de la solution et une partie importante. Rien n’est possible sans les citoyens quelles que soient leurs origines.

Claudine Ledoux sera une députée qui respectera TOUS les citoyens.

Publié dans PS étincelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thomas 18/06/2007 11:56

Bon, ben on voudrait bien savoir qui sont ces ahurits encapuchonnés encensés pas la gauche et les médias. Faute de précisions, c'est juste une généralité, un truc globalisant et effectivement il y a de quoi se sentir insulté. Si vous ne vous maîtrisez pas, faites autre chose.

Patrick FOSTIER 17/06/2007 16:50

L'auteur, prudemment anonyme, me prête des intentions insultantes à l'égard des jeunes des quartiers. Bien entendu, je récuse cette interprétation.