Discours des voeux aux forces vives de Charleville-Mézières

Publié le par Claudine LEDOUX, Maire de Charleville-Mézières

ledoux-pupitre.pngBonsoir.

Je suis très heureuse de vous accueillir pour la traditionnelle cérémonie des voeux et je vous souhaite la bienvenue à toutes et à tous.

Pour entrer tout de suite dans le vif du sujet, je vous adresse à chacune et à chacun de vous, à votre famille et à vos proches, tous mes voeux de très bonne et de très heureuse année.

Le Conseil municipal se joint à moi pour vous souhaiter une pleine réussite  pour vos projets.
Votre réussite personnelle contribuera aussi à nos succès communs, et comme chacun le sait, les plus beaux succès sont ceux que l'on partage.


Avant de poursuivre mon propos, je souhaite que nous ayons une pensée pour celles et pour ceux qui nous ont quittés.
Pensons aussi à tous ceux qui voient l'avenir sous des couleurs plus sombres, qui souffrent de la maladie ou de la solitude, aux familles qui connaissent le chômage et des fins de mois difficiles. Souhaitons ensemble que leur situation s'améliore.


Comme vous le savez, nous sommes en période pré-électorale, et je dois observer ce soir une réserve bien normale.
Je ne vous exposerai donc pas ce que nous avons déjà mis en oeuvre pour relever les défis qui se posent à nous, ni tous les projets qui sont déjà en train d'éclore.

Je m'en excuse auprès de tous ceux qui se dépensent sans compter: les élus, les services municipaux, les associations, et tous les carolomacériens qui participent activement au développement de notre ville et qui en sont fiers. Chacun peut toutefois mesurer aisément le chemin parcouru.


Je ne vous dévoilerai pas non plus ce soir nos projets d'avenir. Chacun connaîtra très bientôt  notre projet, ne serait-ce qu'en le trouvant tout simplement dans sa boîte à lettres.
DSC_0630--3-.JPG
En revanche, je tiens à vous dire ce soir deux mots sur notre actualité, deux mots en particulier à propos des services publics. Nos services publics sont mis à mal au plan national. Le service public de la justice nous fournit ici le dernier et malheureux exemple des mauvais coups portés à notre ville et aux ardennais.

A Charleville-Mézières, nous soutenons particulièrement la lutte des avocats, des personnels de justice, et les justiciables ardennais, pour le maintien du pôle de l'instruction dans notre ville, pour le maintien aussi de notre tribunal de commerce.

Les services publics sont la première condition pour une plus grande solidarité entre les personnes et entre les territoires, ils sont aussi l'assurance de plus de sécurité pour chacun dans tous les aspects de la vie quotidienne, ils remplissent enfin, dans un département fragilisé comme le nôtre, un rôle essentiel.
L'Etat ne doit pas continuer à se désengager au détriment des collectivités territoriales, il doit remplir ses missions partout, et pour tous, et il doit aussi contribuer activement au développement des territoires.

Toutefois, les villes ont aussi un rôle éminent  à exercer en rassemblant les énergies et en soutenant les projets individuels ou collectifs. Elles doivent mettre en oeuvre pour cela la plénitude de leurs compétences.

Charleville-Mézières est une ville moyenne. Cela n'est pas péjoratif, bien au contraire. Les villes moyennes sont la richesse de notre pays, elles sont la trame vivante de notre territoire. Elles animent et elles irriguent nos régions et nos campagnes.
Charleville-Mézières est une ville chef-lieu, c'est une capitale, elle remplit un rôle majeur pour tout notre département. Elle apporte aux ardennais un niveau de services de première qualité et c'est aussi le moteur indispensable pour tout projet de développement.

Je veux vous dire aussi que Charleville-Mézières n'est pas une ville comme toutes les autres.
Notre ville est la seule ville française de son importance qui est née grâce à la volonté et au désir de ses habitants.
En 1966, la fusion a permis que Charleville-Mézières devienne la 3ème ville de la région, et qu'elle soit en mesure de se développer. Ainsi, notre ville a atteint une renommée nationale, et même internationale, avec des événements culturels liés à Arthur Rimbaud et aux Arts de la marionnette. Elle bénéficie aussi d'une très large reconnaissance pour la qualité de ses équipements et de ses prestations aux habitants.

La création de la communauté d'agglomération, il y tout juste 3 ans maintenant, a constitué une nouvelle étape. Pour reprendre une image du sport cycliste auquel nous sommes particulièrement liés avec le Critérium et le Tour de France, je dirais simplement que c'était une étape de montagne, avec de nombreux  cols à surmonter avant de franchir la ligne d'arrivée. C'était surtout une étape décisive, car c'est bien dans ces parcours là que l'on fait la différence, et l'agglo était l'outil indispensable pour répondre à la hauteur des nouveaux enjeux, le développement économique et l'accueil de nouvelles entreprises en particulier.

Notre ville, celle que nous aimons, c'est d'abord une communauté de vie forgée par l'histoire et par un présent que nous partageons.
L'histoire de notre ville et celle des ardennais, c'est d'abord la manifestation d'une volonté, et d'un esprit particulier, l'esprit de résistance. La volonté et l'esprit de résistance, c'est ici chez nous comme un esprit de famille, c'est l'esprit que nos parents nous ont enseigné et qu'ils nous ont transmis.


Chez nous, on sait aussi ce que vivre ensemble veut dire car les épreuves du  passé nous ont appris le malheur d'être séparés et le bonheur des retrouvailles. Nous résistons aujourd'hui au poison de la division, nous résistons aux amalgames, à la confusion des idées et des valeurs, et aux oppositions néfastes.
On ne doit pas laisser se dénouer les liens entre les habitants, entre les générations ni entre les quartiers. L'équilibre qui fait aujourd'hui la grande richesse de notre ville doit être absolument préservé, c'est une responsabilité, un devoir collectif.

Nous savons nous réunir, nous savons entreprendre et nous savons travailler ensemble. Nous avons déjà de si nombreuses réussites à faire valoir!
Nous avons un potentiel immense à développer encore ! Nous avons tant d'atouts pour l'avenir!
Nous avons surtout, chacune et chacun de nous, l'envie, l'énergie et tellement la volonté de réussir!
Alors vraiment, oui vraiment, je vous souhaite encore une très bonne année à tous !
DSC_0625.JPG

Publié dans Charleville-Mézières

Commenter cet article

Tom- 25/01/2008 00:10

Ce qui n'empêche pas l'opposition de hurler à l'utilisation des moyens municipaux dès qu'on découvre la plaque d'une place rebaptisée...

Bruno Lamothe 24/01/2008 20:29

La réserve dont fait preuve madame la Maire l'honore, vraiment. Parce que d'autres, à droite, n'ont pas ces préventions...