Préparer l’après pétrole, développer les énergies renouvelables

Publié le par Claudine LEDOUX, Maire de Charleville-Mézières

La date de la fin du pétrole approche à grands pas. Le prix payé par les familles et les entreprises s’alourdit d’années en années. Les émissions de gaz à effet de serre font peser une menace sur le climat et sur l’équilibre du monde. La pénurie de pétrole déstabilise les régions qui le produisent comme en Irak. Ce développement n’est pas soutenable. Dans moins d’une génération, nous serons dans l’impasse.

La droite prend le problème à la légère. L’Union Européenne s’est inquiétée de la facilité avec laquelle le gouvernement a distribué des droits à polluer ces dernières années.

La première des mesures à prendre est donc celle des économies d’énergies grâce à un plan d’équipement des bâtiments, à l’image de ce que font les élus locaux dans les collectivités gérées par la gauche. Il s’agit de réduire la consommation et de réduire ainsi les factures. On doit aussi inciter les plus gros pollueurs à faire des efforts en instaurant le principe pollueur-payeur, la taxe carbone et une taxe sur les super profits pétroliers.

Nous devons aussi diversifier nos sources d’énergie. Dans ce domaine, les Ardennes ont un rôle à jouer. La filière bois avec le soutien des fonds de la région, fournit de nombreuses chaudières modernes. On pourra également développer la production de biocarburant.
Notre département commence à se placer à la pointe de l’innovation dans le domaine de l’éolien. Toutes ces politiques locales doivent être amplifiées, soutenues par le pays tout entier. C’est pour nous une source d’emplois industriels indispensables.

Mais pour cela, nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre que le marché trouve par miracle la solution. Pour développer une politique énergétique dynamique, nous avons besoins d’un grand pôle public de l’énergie. Il n’est donc pas question de laisser la droite privatiser EDF et ses centrales nucléaires, GDF et son savoir-faire indispensable.

Publié dans Services publics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article