Rencontre avec des agriculteurs

Publié le par Claudine LEDOUX, Maire de Charleville-Mézières

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs manifestaient mercredi matin devant les grilles de la Préfecture afin d'alerter l'Etat sur leurs préoccupations, à savoir : les lourdeurs administratives liées à la conditionnalité, la mauvaise gestion de la crise due à la fièvre catarrhale et les promesses non tenues du Ministre de l'Agriculture. La FDSEA et les JA ont souhaité en profiter pour questionner le Parti Socialiste et l'UMP sur leur vision de l'agriculture. Avec mon suppléant Pierre Jadot (photo), nous avons répondu favorablement à leur invitation. Pierre, qui est paysan - instituteur à Ecly, a ainsi pu présenter les propositions contenues dans le Pacte Présidentiel de Ségolène Royal :
  • - Promouvoir une agriculture assurant une alimentation de qualité, respectueuse de l'environnement.
  • - Favoriser la valeur ajoutée des produits agricoles afin d'améliorer les revenus et favoriser l'installation des jeunes, notamment en facilitant l'accès au foncier.
  • - Améliorer la protection sociale des collaborateurs appartenant à la famille de l'exploitant et les non-salariés agricoles exploitant de petites surfaces, ainsi que les petites retraites, les régimes d'assurance contre les accidents du travail et les maladies professionnelles.
  • - Favoriser l'activité agricole en mettant en place des dispositifs de type contractuel. Il faut s'orienter vers un nouveau contrat entre les agriculteurs et la société. Un CTE (Contrat Territorial d'Exploitation) simplifié, assurant une réelle multifonctionnalité de l'agriculture (emploi, environnement, qualité sanitaire des aliments).
  • - L'Europe doit garantir une politique agricole commune s'appuyant sur un budget européen préservé en évitant d'entrer dans des logiques de renationalisation de la politique agricole commune qui conduirait à opposer les agriculteurs européens entre eux.
  • - Transférer aux régions la gestion des aides directes plafonnées et modulées.
  • - L'Europe doit également porter le débat à l'échelle mondial et à l'OMC pour conditionner les échanges à d'autres critères en particulier sociaux environnementaux et sanitaires, que ceux de la seule logique libérale d'accès au marché et de baisse des tarifs douaniers.
  • - Encourager la fourniture d'énergies alternatives et l'agriculture biologique.
  • - Faire un moratoire sur les essais d'OGM en plein champ.

J'ai été assez surprise de constater que la représentante de l'UMP ne cherchait même pas à défendre le bilan d'un gouvernement qu'elle a soutenu et des textes qu'elle a votés en matière agricole. Concernant la fièvre catarrhale, elle a même appelé les collectivités locales (Conseil Général et Conseil Régional) et la profession à faire jouer la solidarité en faveur des agriculteurs ardennais quand il s'agit avant tout de solidarité nationale. Ce n'est pas sans rappeler l'affaire des Thomé Génot...

Publié dans Entreprises - emploi

Commenter cet article