Investir massivement dans la recherche

Publié le par Claudine LEDOUX, Maire de Charleville-Mézières

Entre 2002 et 2005, le gouvernement a diminué le budget public consacré à la recherche et au développement. Sur les 65 milliards d'aides allouées aux entreprises, seuls 5 % sont investis vers ce secteur. Le pacte présidentiel de Ségolène Royal propose de porter cette part à 15%.

Pour le prochain quinquennat, la gauche augmentera le budget de la recherche et les crédits publics pour l’innovation de 10 % par an.

Dans les Ardennes, l’Institut de Formation Technique Supérieure (IFTS) est un bel exemple d’excellence. Si je cite cet établissement, c’est parce que je pense que moderniser la production doit aussi devenir l’affaire des salariés. Nous savons très bien ce qu’il en coûte de laisser nos entreprises sacrifier l’innovation.

C’est précisément pour cette raison, que le projet des socialistes insiste tant sur la formation tout au long de la vie. Nous voulons aider les salariés à accéder aux connaissances de pointe afin qu’ils fassent eux-mêmes évoluer leur outil de travail.

C’est pour nous une condition essentielle pour que le travail émancipe la personne, participe à l’ascenseur social, concilie justice sociale et efficacité économique.

Publié dans Education

Commenter cet article