3ème RG à Charleville-Mézières : nous attendons un démenti formel du Ministre

Publié le par PS Charleville

Voeu adopté par la majorité du Conseil Municipal.


Des informations font état de graves menaces sur le 3ème régiment du Génie, basé à Charleville-Mézières.


Le Président de la République et le Ministre de la Défense ont annoncé une réduction des effectifs et une réorganisation des implantations militaires sur le territoire national. L'objectif principal de ces mesures est  de diminuer les coûts.

Le 3ème Régiment du Génie pourrait faire les frais de cette politique d'économies, mais cette mauvaise nouvelle, si elle se vérifie, ne serait annoncée officiellement qu'après les élections municipales, comme bien d'autres mauvaises nouvelles pour les français.

Notre ville entretient des liens très forts avec son régiment. L'école du Génie a été créée à Mézières et elle fait partie de notre histoire. Le régiment est parfaitement intégré dans la vie de la cité, les coopérations avec la Ville sont nombreuses, les militaires sont des carolomacériens à part entière. Ici on sait parfaitement ce que signifie le lien entre l'armée et la Nation.

Le 3ème Régiment du Génie emploie 1000 personnes, dont 300 familles. Il représente un poids énorme dans la vie et dans l'économie de notre ville. Sa disparition aurait donc des répercussions très négatives sur les services, les entreprises et les commerces carolomacériens.

Tant aux plan social qu'économique, la disparition du 3ème génie serait une véritable catastrophe pour notre ville, et aussi pour le département des Ardennes, déjà très fragilisé.

Madame le Maire a écrit le 25 janvier au Ministre de la Défense pour être reçue et informée, et surtout pour exposer l'attachement des carolomacériens au 3ème Régiment du Génie et leur volonté déterminée  pour qu'il demeure à Charleville-Mézières.

3RG.jpg.pngLes carolomacériens doivent être tenus informés des décisions à venir, et le gouvernement doit annoncer clairement ses intentions.
Les carolomacériens et les ardennais ne peuvent rester  plus longtemps sous une telle menace.
Un démenti formel du Ministre de la Défense sur un possible départ de Charleville-Mézières du régiment est la réponse que le Conseil Municipal de Charleville-Mézières attend avec impatience. 

Publié dans Services publics

Commenter cet article

Patrick fostier 16/02/2008 16:16

J'espère que le ministre de la défense est occupé à des choses plus sérieuses que de répondre aux rumeurs colportées dans un but purement électoraliste par le maire sortant.

Tom- 11/02/2008 08:51

En attendant, on attend toujours que le Minstre nus dse qu'on se trompe. Il se trouve qu'il ne le fait pas...

Pierre 10/02/2008 22:07

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose............