Faudrait peut-être voir à assumer... Michel Laurent.

Publié le par PS Charleville

porte.gifD'interview en interview, Michel Laurent va, expliquant que, s'il se retrouve sur la liste à Mme Poletti, c'est parce que Claudine Ledoux ne l'a pas contacté.
Pour un peu, on finirait par croire qu'il a rejoint l'UMP en se pinçant le nez...

La vérité, bien sûr, est ailleurs.

Alléché par l'odeur d'un pouvoir dont il fut trop tôt privé à son goût, M. Laurent repointe son nez en ces temps de municipales. Après tout, c'est son droit. Mais comment être sur une liste quand, comme l'électron libre, on est nulle part et qu'on ne représente guère que soi-même ?
Sa solution : se tricoter un portrait d'homme d'ouverture.
Et voilà que l'on découvre le "nouveau" Michel Laurent : anarcho-gaucho-écolo- altermondialisto-autrementiste. Un sacré produit de synthèse... UMP-compatible, qui plus est.
Passons sur la haute opinion qu'il semble avoir de lui-même. Le candidat d'ouverture de Mme Poletti est campé.

Sauf que M. Laurent a juste oublié une petite chose : les gens, et les électeurs, préfèrent en général les originaux aux copies.

Un vrai anarchiste ? Vous n'en trouverez sur aucune liste, et pour cause (souvenons-nous du "Elections, piège à c... !"). Un vrai gauchiste se retrouvera sur une liste LCR ou Parti des Travailleurs. Un vrai écologiste (Vert), pas intégriste (celui-là finit souvent vert... de gris...) sera sur la liste PS/PC/PRG/Verts. Un vrai altermondialiste ne sera jamais sur une liste UMP : imaginez Bové dans le gouvernement Fillon. Ce serait "osé" !
Un vrai UMP, là, c'est plus compliqué... Ce n'est pas évident qu'il se retrouve sur la liste Poletti. Ca dépend : la méthode Sarkozy est passée par là...
Quoi qu'il en soit, il ne reste plus aucune raison à M. Laurent pour expliquer pourquoi il se retrouve sur la liste UMP à Charleville-Mézières.  Sauf son envie d'y aller, pour lui tout seul, fusse sur une liste "contre-nature". Répétons-le : c'est son droit.

Mais alors, que M. Laurent assume enfin son choix et qu'il arrête de faire croire, tel l'amoureux qui attend Madeleine dans la chanson de Brel, que, lui, attend Claudine.
Parce que Claudine, elle n'viendra pas.
Et Bérangère, elle va finir par se vexer...

Publié dans Charleville-Mézières

Commenter cet article

Tom- 16/02/2008 14:15

Bonjour Makno. Savoir si la LCR est une organisation gauchiste relève de l'appréciation de chacun. Le texte s'est bien gardé de qualifier d'une manière ou d'une autre cette organisation par ailleurs respectable avec laquelle nous avons des désaccords ici.Simplement, si vous cherchez des gauchistes, c'est plutot là qu'il faut aller regarder, et non du côté de la liste de l'UMP.Quant au terme en lui même, il est passé dans le langage courant sans que son emploi n'implique nécessairement son acception léniniste (la maladie infantile...)Quant à Michel Laurent, en effet, il est à droite.Dommage.

makno 15/02/2008 15:42

"Un vrai gauchiste serait sur une liste LCR"Inexacte?Le PS fait une liste avec la LCR à Nouzonville.Tous les mouvements gauchiste issuent de 68 ont disparue dela scene politique. La lcr me semble plutot un parti de gaucheplus radical que le PS d'aujourd'hui(avec parfois des alliancesavec la droite dans les Ardennes;alliance avec le Modem à Sedanou Givet).Quand aux "gauchistes",ce sont les staliniens qui caracterisaient ainsiles mouvements étudiants en 68.Concernant Michel Laurent il est bien ou il se situe lui meme.

Tom- 14/02/2008 00:31

Salut Thierry, salut Bruno.Je ne sait pas trop si c'est une "trahison". Il avait des convictions, ce Monsieur. J'ai discuté sur son stand au cabaret vert il y a deux ans. Il avait l'air assez convaincu.Le truc, c'est qu'apparement, elles ont changé.

Thierry 14/02/2008 00:12

A Reims, c'est le PRG qui est parti chez Dutreil.Comme quoi la trahison est un sport régional!Bonjour à Thomas.

Bruno Lamothe 13/02/2008 23:35

Je ne sais pas si Bérangère va se vexer, mais si j'étais électeur de droite (j'ai dit "si"..), ou même colistier de Michel Laurent, je trouverais assez vexant qu'un candidat dise : je suis allé à droite, parce qu'à gauche, il y a trop de monde, et qu'ils n'ont pas de place pour moi...Quant aux convergences idéologiques, soit Michel Laurent a des convictions, et de convergence, il n'y a donc pas (que pense-t-il de la chasse aux étrangers, du Grenelle réduit à peau de chagrin, des services publics qui s'en vont, de mai 68 stigmatisé, etc ?), soit il est un imposteur, et, en effet, qu'il l'assume.