Comment tromper les électeurs

Publié le par PS Charleville

...en utilisant partiellement les informations du journal « capital » n°197 février 2008.

Comparons les données reprises dans ce magazine pour les 100 villes de France et les données de Charleville-Mézières.

  • - La moyenne d’endettement par habitant dans les  100 villes de France est de 1552 euros,
    à Charleville-Mézières elle est de 1207 euros 

     
    « nous sommes bons »
     
  • - Le délai théorique pour rembourser la dette est de 6,4 ans pour l’ensemble des villes,
    à Charleville-Mézières il est de 4,6 ans (baisse de 53,06 %) 
     
    « nous sommes bons »
     
  • - La moyenne des dépenses de fonctionnement par habitant est de 1900 euros
    à Charleville-Mézières la moyenne est de 1765 euros

     
    « nous sommes bons »
     
  • - La moyenne des  dépenses d’investissement est de 586 euros,
    à Charleville-Mézières les dépenses atteignent 1545 euros ( un formidable effort en contenant la dette pour dynamiser la ville et l’emploi)
      C’est un point très positif
     
  • - La moyenne du montant par habitant de la taxe d’habitation est de 209 euros
    à Charleville-Mézières il est de 162 euros
     
    « nous sommes bons »
     
  • - Le taux moyen de la taxe d’habitation est de 18,96 %
    à Charleville-Mézières 19,62% «  à relier à la question précédente,
      mais nous devons mieux faire »
     
  • - La moyenne du montant par habitant de la taxe sur le foncier bâti est de 249 euros
    à Charleville-Mézières il est de 239 euros
      « nous sommes bons »
     
  • - Le taux moyen de la taxe de foncier bâti est de 22,59 %
    à Charleville-Mézières 31,64% «  à relier à la question précédente,
      mais nous devons mieux faire »

Sur les 8 éléments de comparaisons de ce magazine nous obtenons 6 points positifs.

Le magazine a ensuite classé les villes en 3 catégories : bonne, fragile et mauvaise.
 
Charleville-Mézières  est classée en fragile…..
Châlons-en-Champagne avec 4 mauvais critères et Troyes avec 3 mauvais critères sont classées  en bonne. (Ces villes sont gérées par la majorité présidentielle)

Les dépenses de fonctionnement ont progressé de 66,35%, en effet les crèches gérées par le Centre Communal d’Action Sociale ont été reprises par la Ville et si les dépenses ont augmenté,  les recettes également ; comparons ce qui est comparable !!!

Madame Poletti l’ignorait sans doute puisqu’elle a abandonné la ville depuis 2002 au profit de la Région, mais Monsieur Ravignon n’est-il pas Inspecteur des Finances, et conseiller auprès de Monsieur Sarkozy. Il serait temps que l’un et l’autre s’intéressent, au budget et sachent lire les chiffres, eux qui veulent gérer la ville.
Beaucoup de critiques pour masquer le manque de propositions.

Tous les chiffres utilisés sont vérifiables dans ce magazine. Si ce mensuel vous semble rébarbatif sachez qu’au sommaire il y a également « Carla Bruni une égérie en or » et un article sur le pouvoir d’achat « Les perdants et les gagnants ».

Publié dans PS étincelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article