Témoignage d’un candidat aux élections municipales de 2008

Publié le par PS Charleville

J’ai accepté de faire partie de l’équipe de Claudine Ledoux pour les municipales.

Quelles en sont les raisons et quel sens donner à ce choix ?

D’abord, j’indiquerai que passé l’effet de surprise, lorsque le maire de Charleville-Mézières m’a sollicité pour cet engagement, ma première réaction fut de décliner l’appel au nom d’une liberté politique à laquelle je suis très attaché.

J’ai bien évidemment des convictions mais qui portent essentiellement sur des valeurs et non sur une aliénation à un parti ou à un courant politique. Elles ne sont, de toutes façons pas figées.

Toutefois, après avoir accepté une rencontre avec quelques membres de l’équipe municipale en place, j’ai apprécié que l’on ne me demande pas de renoncer à mes convictions mais de mettre au service de la collectivité des capacités que j’aurais pu développer lors de mes précédents engagements.

Il est vrai que lors de mes activités au service des personnes en difficulté que ce soit dans le cadre du centre d’hébergement et de réinsertion « l’Ancre », de la participation à la mise en place du 115, ou à mon implication dans diverses structures solidaires comme par exemple l’épicerie « Soli-Cœur », j’ai pu apprécier la générosité et l’écoute de toute l’équipe municipale chargée des affaires sociales, dirigée par Denis Fallon et avec laquelle un véritable partenariat s’est établi au fil du temps.

J’ai découvert également lors de l’entretien avec Mme Ledoux, la richesse de la coopération internationale entre les habitants de Charleville Mézières, notamment les lycéens de Bazin et le peuple Harari (Ethiopie), action humanitaire méconnue et qui mérite certainement d’être développée. Pour avoir animé un partenariat avec un autre peuple d’Afrique, je mesure l’impact et l’enrichissement mutuel de ces actions de développement qui transforment les citoyens d’une ville en citoyens du monde.

Vu sous cet angle, comment ne pas accepter de se mettre au service de sa cité et de  participer à une œuvre citoyenne dans des domaines qui me tiennent particulièrement à cœur ?

Bien évidemment, arrivé à l’âge de la retraite, j’ai participé, comme accueillant ou administrateur bénévole, à différents plans de lutte contre les exclusions et la pauvreté. Plans qui ont montré leurs limites mais qui ont eu le mérite d’apporter en leur temps des réponses à des situations désespérées.

Se mettre au service d’une ville moyenne comme Charleville Mézières ne signifie pas pour moi, renoncer ni à mes valeurs ni à mes convictions. Je suis par exemple un inconditionnel de la lutte contre l’assistanat. Toute mon action va dans ce sens pour la dignité et le respect de chacun ce qui n’implique pas pour autant, un abandon de la lutte contre les injustices.

Toutefois une telle lutte doit être créative et se construire à partir de la mise en route de projets cohérents et globaux qui s’inscrivent dans une démarche d’aide aux catégories les plus défavorisées.

Voilà donc les raisons de ma participation aux municipales et le sens que je compte donner à mon action. Poursuivre mes engagements dans le cadre de ma cité en dehors de toute considération partisane est pour moi essentiel aussi je remercie Claudine Ledoux pour la confiance accordée.

Serge DUTERQUE

Publié dans Charleville-Mézières

Commenter cet article