Démographie : commençons par le bon diagnostique

Publié le par PS Charleville

Evolution de la population : une argumentation boîteuse !

Selon la candidate sarkozyste, la municipalité de Charleville-Mézières serait responsable de la perte d'habitants enregistrée par la ville. Faute d'arguments solides, la droite va bientôt reprocher à Claudine LEDOUX la baisse du pouvoir d'achat ou la suppression du pôle de l'instruction et du tribunal de commerce !

Un peu de sérieux...

Toutes les villes de la région perdent des habitants.
Reims, Troyes, Châlons en Champagne, Epernay, Chaumont perdent des habitants, comme le montrent les chiffres de l'INSEE.
La raison en est bien connue : les ménages, souhaitant accéder à la propriété, ou cherchant un terrain pas trop cher pour faire construire, ou cherchant à payer le moins d'impôts locaux possible, quittent les centres urbains pour résider, parfois, à des dizaines de kilomètres de leur lieu de travail.

Une différence de taille : la situation des Ardennes.
Une ville ne peut se développer facilement que si le territoire dans lequel elle s'inscrit est lui-même un territoire en développement.
Qu'en est-il pour nous ? La Marne a gagné 22 000 habitants depuis 1982. L'Aube en a gagné 10 000. Reims et Troyes ont bénéficié de ce développement : leur perte d'habitants a été atténuée.
Et les Ardennes ? Dans le même temps, les Ardennes ont perdu 15 300 habitants. L'INSEE prévoit même une baisse supplémentaire de 30 000 habitants d'ici 2030... Le contexte socio-économique peu favorable du département accentue le phénomène. Cette spirale négative plombe la ville chef-lieu. Ce qui conduit notre département à se singulariser mais en négatif : il est le seul avec la Haute-Marne, la Creuse et la Nièvre à  connaître une perte significative des habitants.

En conséquence, quand la candidate sarkozyste accuse notre ville, elle dénonce en fait le déclin profond de notre département, géré par... l'UMP à laquelle elle appartient.
Cela s 'appelle se tirer une balle dans le pied...
Voilà sans doute le pourquoi de son argumentation boîteuse.

Publié dans Charleville-Mézières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article