Une victoire contre la précarité : les C.N.E. sont devenus des C.D.I.

Publié le par Manuel Ramalhete

Après les juges, la loi prévoit la requalification des C.N.E. encore existants en C.D.I.
Cette évolution met fin à un contrat dont la période d'essai pouvait aller jusque deux ans et dont la rupture pouvait intervenir sans que l'employeur soit tenu d'en dire les raisons. Un tel contrat mettait le salarié dans une extrême précarité.

On retrouve cette précarité dans les contrats à durée déterminée à objectif défini. La faculté pour, l'employeur et le salarié de mettre fin au contrat de travail par accord amiable fragilise un salarié déjà en situation de subordination à l'égard de son employeur. Ces solutions rendent difficiles pour le salarié l'accès au logement locatif, à l'accession à la propriété, aux prêts à la consommation.

Publié dans CPE-CNE

Commenter cet article

yannick langrenez 13/08/2008 18:22

Et c est bien sur ces derniers points que les salariés attendaient leurs organisations syndiquales. Puisque c est aussi dans ce genre effets que nous avons à subir la précaristion du travail. Les syndicalismes corporatifs allemands ou nordiques ont mis au point depuis longtemps des systemes de cautionnement par exemple.Les négociations avec le MEDEF sur le contrat de travail ont été stériles sur ce point au désavantage des salariés concernés. Par exemple, les société d interim se sont regoupée par le biais d une organisation appelée FASTT pour répondre partiellement à ces travers mais aussi au maintien de salaires pour les accidentés du travail et les longues maladies.