Produire et monter en gamme dans les Ardennes

Publié le par Manuel Ramalhete

"La mesure de toute chose, c'est l'homme".

C'est par la formation que toute politique industrielle volontariste commence. La suppression de certains Brevets d'Etudes Professionnelles, étape indispensable vers l'obtention du Bac Pro, le raccourcissement de la durée des études, au moment où dans le monde entier elle s'allonge, est
de ce point de vue très néfaste. Une qualification initiale poussée, largement enrichie, c'est aussi de meilleures opportunités que chaque salarié peut valoriser à condition que les dispositifs de formation tout au long de la vie soient à la hauteur. Ce n'est donc pas le moment de réduire les missions de l'Education Nationale parce que nos entreprises ont besoin de compétences plus fines.


De même, une production de qualité ne s'accommode pas de travailleurs qui changent d'entreprise sans cesse. La
précarité, telle qu'elle est organisée par la majorité parlementaire, n'est pas qu'une régression sociale. C'est une entrave économique. Une recherche, priorité nationale
et européenne, est une condition de cet accroissement des compétences.

Publié dans Entreprises - emploi

Commenter cet article