Revenu de Solidarité Active

Publié le par Manuel Ramalhete

20 ans après la mise en place du R.M.I. et de l’A.P.I., le R.S.A. va se mettre en place en 2009. Le R.S.A. se fixe pour objectif, grâce à un maintien partiel de l’allocation, d’inciter les personnes titulaires de minima sociaux à reprendre un travail. C’est une bonne chose.
Un besoin de financement de la mesure d’un montant de 1,5 milliard € subsiste.
Le gouvernement a fait le choix d’une taxe de 1,1% prélevée sur les revenus des placements et du patrimoine. Ce prélèvement est soumis au bouclier fiscal. Le montant de la prime pour l’emploi sera bloquée en 2009.
En clair, qui paye ?
  • Les classes moyennes qui ne bénéficient pas du bouclier fiscal et les titulaires de petites assurances vie et de revenus fonciers peu importants.
  • Les salariés à faibles salaires.
Cette taxe est la démonstration de la grave erreur commise par le gouvernement fin 2007 quand il a décidé un cadeau fiscal de 15 milliards € aux contribuables les plus riches.

Publié dans Entreprises - emploi

Commenter cet article

lefuret54 20/09/2008 12:38

Ah mais le paquet fiscal a stimulé l'économie : essentiellement celle des banquiers suisses...

Florian Glay 20/09/2008 12:31

un Sujet sur lequel on peut parler ....

Laurence Constant Mouchet 20/09/2008 10:41

Bonjour,Tout comme  vous, je me réjouis de la mise en place du RSA.Tout comme vous je me scandalise de son mode de financement...Laurence Constant Mouchet