Restaurer la crédibilité des Ardennes

Publié le par Manuel Ramalhete

La fermeture du Centre d'Entrainement Commando à Givet a donné lieu à une comédie qui ne fait pas honneur à certains élus.

L'annonce de la candidature des Ardennes pour l'implantation d'un Réacteur Pressurisé Européen (EPR) a été présentée comme une compensation possible pour le départ de 180 militaires de la Pointe. Les élus locaux ont appris cette proposition dans la presse. L'implantation d'un équipement structurant, quel qu'il soit, nécessite la mobilisation de tous les acteurs concernés. Cette annonce apparait comme une opération de communication destinée à calmer la colère d'Ardennais lassés de voir les infrastructures publiques quitter le département avec l'assentiment de ceux qui sont chargés à Paris de les défendre.

C'est la crédibilité de nos représentants auprès de l'exécutif qui est compromise, sans parler de l'image des responsables politiques auprès des citoyens.

Publié dans Services publics

Commenter cet article