Ardennes : la plus grande zone franche ?

Publié le par PS Charleville



Cette année, comme chaque année, la cour des comptes a appelé en vain l’attention du gouvernement sur le « dérapage incontrôlé » et « l’inefficacité » des politiques d’exonération de cotisation sociale , lesquelles sont passées de 3 milliards d’€ en 1993 à près de 30 milliards prévus pour 2008.

Aucun bilan raisonné n’a été fait sur ces exonérations d’impôts et de cotisations sociales qui sont accordées par la droite, le plus souvent sans aucune contre partie de la part des entreprises qui en bénéficient.


A creuser le trou de la sécu, il ne faut pas s’étonner qu’il devienne abyssal. Il est particulièrement malvenu de culpabiliser ensuite malades (franchises médicales) et personnels hospitaliers (tarification à l’acte), chômeurs (radiations), et personnes âgées (stagnation des retraites).

A priver de recettes les collectivités locales, il ne faut pas s’étonner qu’elles soient contraintes d’augmenter les impôts. Il est particulièrement malvenu d’en faire ensuite le reproche aux élus chargés d’équilibrer les budgets.


Amis employeurs, si vous passez en ces lieux, outre une qualité de vie à nulle autre pareille, sachez que vous trouverez dans les Ardennes du foncier disponible à des prix abordables, des services publics efficaces (pour l’instant) et surtout une élite ouvrière ; des Ardennais debout, volontaires et disponibles.


Amis Belges, Nordistes, Picards, Champenois, Lorrains et d’ailleurs, les Ardennais ne veulent pas vous piquer vos entreprises et vos emplois en procédant à ce dangereux dumping social et fiscal. Ce sont nos chefs, oublieux de la fraternité Républicaine qui nous a tant et tant apporté, qui mettent en concurrence nos territoires.

Nous le regrettons.

Publié dans Entreprises - emploi

Commenter cet article

Tom- 11/12/2008 08:08

Merci à vous, Laurent, pour tout le boulot que vous abattez. Ce que vous faites est drôlement important, à mon avis.

Le Carolo 10/12/2008 18:29

Merci pour votre visite et votre aide en ce qui concerne le nom de la rue Albert Poulain.
Cordialement, Laurent

Bruno Lamothe 10/12/2008 14:11

C'est la droite qui a remplacé, en 2006, la DATAR (direction interministérielle a l'aménagement du territoire et à l'action régionale) par la DIACT (direction interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires). Plus qu'un nom, une cruelle réalité. On a mis en place une logique concurrentielle entre les territoires, abandonnant la solidarité de la péréquation territoriale.