"Quand il y a grève, personne ne s'en apperçois"

Publié le par PS Charleville

Quelques images de la manifestation à Charleville-Mézières. Nous étions plus de 4000 à défiler dans l'unité, comme aux plus belles heures du mouvement contre le CPE et il y a encore de la réserve. Ce n'est qu'un début.








A star is born

Publié dans PS étincelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yake 05/02/2009 12:27

Bonjour, venez donner votre avis sur les idées de mon blog et contribuer à son développement pour créer une nouvelle pensée politique. Merci.

http://espritlibre.over-blog.fr/

hugov 03/02/2009 12:18

Le dossier sur les universités par Mediapart:

- Universités: «Voter la grève à la Sorbonne, c'est tout un symbole»
A la Sorbonne, lundi après-midi, entre 300 et 350 personnes réunies en assemblée générale par la coordination nationale des universités ont débattu pendant plus de quatre heures pour établir leur stratégie de lutte. Avant de voter une grève «générale et illimitée». La ministre des universités Valérie Pécresse doit tenter de leur répondre aujourd'hui. Reportage.

- Les universitaires votent la grève illimitée.
La coordination nationale des universités a voté lundi après-midi la grève «totale, reconductible, illimitée» à l'unanimité moins deux voix. La journée de grève de lundi a touché 45% des enseignements à l'université selon le syndicat Snesup. Au centre des revendications: le retrait des deux textes qui fâchent le monde de l'enseignement supérieur: le décret d'application de la LRU – votée en août 2007 – sur la «modulation des services», et la réforme de la formation des enseignants.

-Grève à l'université: Mediapart en direct de l'AG des juristes
Ce devait être une conférence de presse du collectif Défense de l'université sur les raisons de la grève des enseignants-chercheurs. Faute de journalistes – Mediapart est le seul média présent –, la réunion vire à l'AG.
Lundi 26 janvier, pendant près d'une heure, la dizaine de juristes présents, dont une partie de professeurs d'université de premier plan et le directeur de l'institut Cujas, Guillaume Drago, expliquent pourquoi ils ont décidé de cesser le travail.
C'est un fait rarissime dans l'univers habituellement peu contestataire des universitaires spécialisés en droit.


-Modulation et masterisation: les réformes qui fâchent
A l'origine de la mobilisation dans les universités, deux réformes indépendantes l'une de l'autre : la modification du statut des enseignants-chercheurs et le nouveau parcours de formation des enseignants du secondaire et du primaire.

Dans les blogs, en accès libre:

-Pour une réforme progressiste de l’université
par Philippe Corcuff
Maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon
Paru dans Le Monde, vendredi 23 novembre 2007

A lire sur www.mediapart.fr & à faire partager!

Tom- 02/02/2009 20:58

Je pense que c'est réglé. Merci pour la photo, Jean-Charles et toutes mes excuses.

Florian Glay 02/02/2009 20:43

Je suis DSL une camarade à fait pleins de photos de la manif et à glisser celle de ton blog croyant que sa pouvais m'être utile, je n'ai pas pris garde qu'elle était à toi
Encore une foi DSL

Tom- 02/02/2009 19:36

J'ai reçu cette photo parmi la quizaine de celles qu'une camarade a réalisé pendant la manif. Rien ne la distinguait des autres.
Je vais éclaircir cette affaire.