Recherche : les raisons de la colère

Publié le par PS Charleville

En son temps, nous avions dénoncé la réforme LRU et ses implications pour Charleville-Mézières et son IUT. Un an plus tard, la protestation dans les IUT, amplifiée par celle des chercheurs résonne familièrement.

"Ce discours a provoqué la honte et la colère de nombreux scientifiques. Honte d’avoir un tel Président pour la France. Là où l’on pourrait espérer la hauteur de vue d’un homme décidé à bâtir, on a vu un homme qui semble toujours vouloir remettre en place, de façon pathétique, un habit de président bien trop grand pour lui. Dans Mesure pour Mesure, Shakespeare parle de ces « Grands de la terre  » enivrés de pouvoir, qui n’ont d’autre projet que de « remplir le ciel de tonnerres, rien que de tonnerres ». Il les décrit ainsi : «  … Mais l’homme, l’homme vaniteux, drapé dans sa petite et brève autorité, connaissant le moins bien ce dont il est le mieux assuré, sa fragile essence, il s’efforce, comme un singe en colère, à faire à la face du ciel des farces grotesques qui font pleurer les anges et qui, s’ils avaient nos ironies, leur donneraient le fou-rire des mortels. » Celui qui annonçait qu’il allait casser le CNRS avait-il la dignité d’un Président de la République, ou mimait-il la mine menaçante, méprisante de ceux qui, dans une bande se préparent pour une baston et brûlent d’en découdre ?"

Pour qu'Alain Trautmann du collectif "Sauvons la recherche" en vienne à de tel propos, il faut que la barque soit bien chargée, et elle l'est, en effet.

Publié dans Education

Commenter cet article

Tom- 13/02/2009 15:23

Avec l'environnement, c'est l'enseignement et la recherche qui ont vu leurs crédits les plus gelés par la loi de finance rectificative 2008. En euros constants, le budget de l'enseignement supérieur et de la recherche a baissé par rapport à 2007.
L'UMP nous "vend" des crédits qu'il fait voter au parlement de la main gauche avant de les reprendre de la main droite. C'est de l'affichage. De la com'.

A titre d'illustration, Sarkozy a affiché une enveloppe de 800 millions d'€ sur trois ans destiné à la revalorisation des rémunérations des chercheurs. 800 millions, c'est énorme, comme ça vu de loin. Sauf que ça correspond à 1% d'augmentation.

Je vous le dis Guillaume : on se paye ntre tête.

guillaume 13/02/2009 10:49

votre vidéo est totalement démagogique et déconnectée de la réalité, et de ce que fait sarkozy !!
sur le financement, la courbe va jusque 2005... je ne pense pas que sarkozy était président à l'époque !!
en 2005, on arrive à 2,15 milliards... quand on sait qu'aujourd'hui le gouvernement a déjà remis 2milliards dans le budget, on dépasse largement les 2,25 milliards de la gauche !!!
quand on sait que 5milliards du plan campus sont alloués à la consrtruction de grand campus, on s'éloigne encore plus des 2,25milliards de la gauche...
et quand on sait que le plan de relance contient 730millions d'euros de plus pour l'université... je pense que la gauche peut s'abstenir vraiment de donner des leçons !!!