L'Ardennais nouveau

Publié le par PS Charleville

L'Etincelle se tient à une respectable distance du quotidien l'Ardennais.
On n'en parle pas sur ce blog. Ce serait immédiatement le drame. Expériences vécues. Et pourtant, il y aurait tant de choses à dire sur les fixettes de l'Ardennais, ses éditoriaux, certaines titrailles tape-à-l'œil (les fameuses " bases arrières d'Islamistes " à nos portes l'avant-veille des présidentielles, par exemple) ; d'ailleurs entre socialistes, on ne se prive pas à l'occasion de ronchonner. Dans le même temps, l'UMP dit pis que pendre de ce journal ; publiquement, qui plus est.
Bref, l'Ardennais crispe les militants de tous bords. Et alors ?

Dans certains quartiers de Charleville-Mézières, ne cherchez pas un quotidien national ni même un hebdomadaire d'information autre que l'Ardennais. Le journal régional y est le dernier à tenir la tranchée, à apporter aux habitants une information écrite, bref à faire vivre concrètement le droit des citoyens à l'information.

L'époque n'est pas facile pour la presse. Même si la presse quotidienne régionale se porte plutôt mieux que les autres, la lente dégradation du nombre de ses lecteurs se confirme d'années en années.


Pour tenter d'enrayer la décrue, l'Ardennais papier a changé de maquette et de format. Il en a profité pour se débarrasser de la mention "quotidien Républicain d'information" ce qui est regrettable.
Dans le même mouvement, l'Union a modernisé son site internet. C'est la deuxième fois en deux ans que le site du groupe évolue. La précédente refonte avait instauré une lettre de diffusion par mail, une timide apparition des commentaires sous les articles et surtout, enfin, le référencement des articles de l'Union par les moteurs de recherche comme google.

Cette nouvelle mouture est beaucoup plus horizontale que l'ancienne, plus colorée et surtout, la police de caractère est plus grosse. Merci pour nos yeux. A l'instar de la version papier, l'équilibre a été rétabli au profit des photographies par rapport au texte.

Côté contenu, c'est une sélection des gros articles de la version papier de l'Union/l'Ardennais qui est proposée, ce qui ne dispense pas le lecteur qui ne voudrait pas passer à côté d'une information importante de s'acquitter de 85 centimes chez un marchand de journaux.
Les petites annonces - un des points forts du groupe Hersant - sont en position centrale.

Le site fait la part belle au web 2.0. C'est l'énorme plus-value du nouveau lunion.presse.fr

Ainsi, le site se dote enfin d'un flux RSS (que vous pouvez retrouver dans l'onglet media de la page Netvibes de l'Etincelle. Dommage que chaque commune/Département n'ait pas droit à son propre fil d'abonnement. Plus tard, peut-être ?
On peut toujours commenter les articles directement, ceux-ci servent également de tête de chapitre aux forums
qui y sont associés. La modération est exercée a priori dans des délais rapides, c'est-à-dire que chaque message est validé avant d'être affiché.
Les concepteurs du site ont tenu compte d'une passion Champ-Ardennaise pour la photographie. Il est possible de mettre en ligne ses photographies numériques afin de les partager avec les autres internautes. Voilà qui est original.

L'Union cherche manifestement à approfondir le lien entre ses lecteurs et leur journal. Reste peut-être à créer un éco-système numérique (blog de la rédaction et de lecteurs, profile Facebook) et surtout juridique favorable à ce type d'initiative.

Publié dans Sur le web

Commenter cet article

Glay 13/05/2009 09:18

Claudine n'est pas sur la liste DSL

Thomas 12/05/2009 22:06

pas d'article sur la venue d'Aurélie Fillepeti ??
est ce parce que c'est christophe léonard qui l'a invité ??
d'ailleurs, claudine ledoux ne se déplace même pas pour ce débat alors qu'elle est sur la liste...