Santiago du Chili / Charleville-Mézières, même combat ?

Publié le par Manuel RAMALHETE Maire adjoint de Charleville-Mézières

Des élus ardennais avaient décidé de manifester pour défendre la France qui souffre à l’arrivée de Nicolas Sarkozy au Parc des expositions lundi 18 décembre 2006.

Parqués et encadrés par des CRS le long de la grille du parc, les élus ceints de leur écharpe n’ont pu ni approcher ni accéder à Nicolas Sarkozy.

  • - Le Maire de Charleville-Mézières était elle-même empêchée de se déplacer dans sa ville.
  • - Faut-il que le ministre candidat ait à ce point peur du débat avec d’autres élus que ceux de l’U.M.P. !
    - Un cordon de CRS a été disposé face aux élus toujours ceints de leur écharpe et face à notre banderole afin de nous cacher à la vue du ministre candidat.
  • - Le CRS qui était en face de moi portait un bouclier anti-émeute.

C’est tristement risible !

Voir une opposition à la politique gouvernementale en direction de la France qui souffre est intolérable pour le ministre-président de l'UMP !

 

 Qu’avons-nous eu hier au Parc ?

  • - Des élus parqués par la police
  • - Un ministre candidat qui craint le dialogue avec les élus
  • - La police de tous les citoyens utilisés au seul bénéfice du candidat UMP.

Au secours. La droite est la !


Publié dans Charleville-Mézières

Commenter cet article