Bérangère Poletti, l'UMP, et la géométrie variable

Publié le par PS Charleville

Suite à l’annonce de la suppression de 90 postes dans le domaine de l’éducation dans les Ardennes, des élus de gauche, les parents d’élèves, les syndicats enseignants ont soulevé une vive protestation auprès du Ministre. Une délégation des parlementaires devait être reçue le 7 mars. Pour des raisons d’agenda, Gilles DE ROBIEN a du déplacer la réunion le 6 mars, mais il n’a pas cru bon de prévenir le Député socialiste de la deuxième circonscription Philippe VUILQUE. On savait la droite méprisante à l ‘égard des français, mais vis-à-vis de certains de leurs élus, c’est assez nouveau. Le sectarisme de l’UMP et de l’UDF atteint des sommets.

C’est d’ailleurs un sectarisme à géométrie variable puisque Mme POLETTI, Députée sortante, omet désormais systématiquement de mentionner son appartenance à l’UMP dans ses documents de campagne. C’est sans doute cela, la droite décomplexée, comme dit Nicolas SARKOZY. Cela consiste manifestement à mettre un mouchoir pudique sur son appartenance politique. Comme on la comprend !

Un petit rappel s'impose donc, Madame POLETTI appartient bien à l'UMP.

Elle ne se contente pas de solliciter des enveloppes de subventions par-ci, par-là au gré de l'appartenance politique des uns et des autres. Elle a également voté un très grand nombre de lois proposées par les gouvernements de Messieurs Raffarin et Sarkozy, avec une nette préférence pour les textes qui constituent de véritables reculs de civilisation. 

Publié dans Services publics

Commenter cet article