A Charleville-Mézières, la réforme territoriale nous brise les jambes

Publié le par PS Charleville

Claudine Ledoux réagit à la réforme territoriale pour le journal l'Humanité.

mat003.jpg

Cette réforme me coupe les jambes. Notre territoire est particulièrement sinistré, tant au plan économique que social, avec plus de 13,5 % de chômage. Contrairement aux promesses du gouvernement, les entreprises qui partent ne sont pas remplacées. Aujourd’hui, je me bats avec mes moyens. Ainsi nous investissons dans des équipements, pour répondre aux besoins de la population mais aussi pour bien accueillir les entreprises. Ce qui représente plus de 10 millions d’euros sur les 18,7 millions d’euros que rapportait jusqu’à présent la taxe professionnelle. Avec sa remise en cause, nos investissements vont être freinés et le dynamisme de notre territoire avec. Cela me met en colère, de même que le caractère injuste de cette réforme qui va accentuer les inégalités. Avec ce gouvernement, toute réforme est une régression. Enfin, le projet sur les collectivités territoriales à une visée politique de la part de Nicolas Sarkozy. Les collectivités lui échappaient, il veut avoir la main dessus. Des élus trop nombreux, trop chers… En somme, la démocratie coûte trop cher. Mais les élus locaux sont des remparts vers lesquels les citoyens se retournent pour être entendus.
Claudine Ledoux
Maire de Charleville-Mézières

l-uma.png

Conférence de presse de Laurent Fabius pour le lancement de www.defendonsnosterritoirs.com


Publié dans Charleville-Mézières

Commenter cet article