Sylvain Dalla Rosa pour le groupe communiste

Les carolomacériens ont jugé utile de confier un nouveau mandat à la gauche pour gérer la ville de Charleville-Mézières. Je tiens, au nom des élus communistes, à les en remercier sincèrement. Certains avaient pronostiqué l’écroulement de la gauche et singulièrement la disparition du PCF, avec ces élections nous faisons mieux que résister. Et pour ce qui nous concerne aux cantonales, nous représentons sur l’ensemble des bureaux de vote de la ville prés de 11,00%, avec des pointes à 33% à la Ronde-Couture ou 16% à Manchester. Nous restons la troisième force politique et il faudra compter avec nous. 
Je veux, Madame le Maire, vous féliciter pour cette brillante réélection et vous assurer, comme nous l’avons toujours fait, que les élus communistes seront des partenaires actifs et vigilants pour servir les intérêts de nos concitoyens.

La campagne électorale aura été courte mais dense. Elle n’aura pas toujours été à la hauteur des attentes des habitants. Alors qu’était souhaité et attendu un débat, projet contre projet, l’UMP qui avançait masquée dans cette bataille électorale  a préféré parfois avoir recours a des opérations politiciennes avec notamment des tracts mensongers. Nous le regrettons car ce n’est pas là, notre conception du débat politique.
Cette élection aura donc été marquée par deux enseignements majeurs. Tout d’abord, l’accord d’une large partie de la population, notamment dans les quartiers populaires, avec le bilan très riche présenté par l’équipe sortante. Deuxième enseignement, c’est la volonté de l’électorat de sanctionner une droite dure qui entendait prolonger au plan local la régression sociale et économique qu’elle met en œuvre avec la gestion gouvernementale sous la houlette de N. SARKOZY. Je tiens à dire, au passage, que le gouvernement serait bien inspiré de tenir compte de cet avertissement électoral et de ne pas le mépriser. Il y a beaucoup de colère chez les français qu’il faut entendre.

Si nous avons, pour ce qui nous concerne, du courage à la tâche pour poursuivre, à Charleville-Mézières, notre action pour donner à notre ville toute la place qui doit être la sienne, il est incontestable que les élus locaux que nous sommes sont largement tributaires d’une politique nationale qui étouffe les collectivités locales. Chacun le sait, quand par une politique de délocalisations et de casse économique, c’est la désertification d’un territoire qui est engagé, la mission des élus locaux est singulièrement compliquée. Mais n’attendez pas de nous de la résignation dans nos rangs, nous saurons être combatifs pour résister, nous sommes élus pour cela. Il n’est pas acceptable que notre ville connaisse un taux de chômage de plus de 3 points supérieurs à la moyenne nationale. Nous exigeons des mesures d’urgence pour notre territoire.

Ces handicaps ne doivent, cependant, pas masquer nos atouts et nos potentialités. Ils sont nombreux et je suis sûr que le rayonnement de Charleville-Mézières produira ses effets, tant démographiques, qu’économiques, pendant le mandat qui s’annonce. D’autant que nous ne manquons pas de projets qui vont permettre d’axer notre action sur l’aménagement de notre territoire avec un cadre de vie et des services publics encore améliorés et respectueux de notre environnement.

Concernant la vie démocratique de notre conseil, je considère que la droite, qui est dans  l’opposition municipale, doit avoir toute sa place dans les commissions comme dans certaines représentations. C’est un gage de bonne démocratie.
Puisque Mme B.Poletti n’a pas cru devoir siéger, marquant son manque de respect pour le suffrage universel, je souhaite que Mr Ravignon, malgré ses engagements nationaux à travers lesquels il dispense beaucoup de promesses, impulse une opposition constructive et non pas stérile.

En conclusion, notre objectif c’est de nous remettre très rapidement au travail dans nos responsabilités respectives.
C’est dans cet esprit, combatif et avec le désir d’être utiles à nos concitoyens que nous abordons cette mandature qui commence.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :